Régime Paléo - Une simple mode ?

Le régime brûleur de graisses pour avoir des abdos

Avez-vous entendu parler du régime paléo ou paléolithique ?

C’est un régime qui monte en puissance et qui fait de plus en plus d’adeptes. Une grosse communauté dite paléo s’est crée, adoptant une même manière de manger et de vivre.

Voyons pourquoi le paléo n’est pas qu’une simple mode et pourquoi c’est un modèle alimentaire extraordinaire.

Pour perdre du ventre et garder un ventre plat c’est l’idéal. Personnellement j’ai adopté un modèle alimentaire proche de celui-ci, avec quelques modifications car tout n’est pas parfait.

Qu’est-ce que c’est ?

Le principe est simple. En suivant le mode paléo, vous mangerez comme un homme de l’époque paléolithique, autrement dit comme un homme des cavernes.

Non, vous ne mangerez pas de la viande crue accroupi devant votre grotte. Vous mangerez les mêmes aliments que notre ancêtre, tout simplement.

Le postulat de départ est simple : l’être humain a été génétiquement programmé durant 2 millions d’années pour répondre positivement à une certaine alimentation (viande, poisson, légumes, fruits…). A l’opposé, l’homme n’est naturellement pas adapté à certains aliments récents et issus de l’agriculture (céréales, blé, maïs, lait…) que son organisme a de la peine à assimiler par manque d’habituation.

L’argument évolutionniste est la grande force du modèle paléo.

La société de consommation nous fournit pléthore d’aliments que notre corps n’est pas adapté à recevoir.

Notre ancêtre chasseur-cueilleur ne mangeait jamais de blé car il n’en trouvait pas dans la nature sauvage. Du coup, notre organisme n’est pas adapté au blé et ce dernier a des conséquences indésirables sur notre organisme (niveau d’insuline trop élevé, surpoids et problèmes cardio-vasculaires à long terme)… logique non ?

Une mode ? Non, juste du bon sens…

Beaucoup, vraiment beaucoup de monde a rejoint cette communauté paléo. On peut se dire que ce n’est qu’une nouvelle mode de plus.

Je ne pense pas. Si tant de monde est convaincu, c’est simplement parce que ça marche. J’ai moi-même testé. J’ai fait de nombreuses recherches, lu des livres et sites web et j’ai adopté.

En adaptant légèrement le modèle paléo à ma manière, mes résultats ont étés extraordinaires. Mon niveau d’énergie est constant, je mange tout le temps à ma faim, et j’ai perdu les derniers grammes de graisse qui cachaient mes abdos. Pour avoir des abdos visibles, rien de tel !

C’est le seul « régime » qui relève vraiment du bon sens. Tout dans sa mise en application est logique. Notre corps accepte certains aliments et d’autres pas. Un point c’est tout !

Une vache ne mange pas au McDonald’s, l’homme non plus. Point !

Je voue un grand avenir à cette manière de manger. Les gens qui ont essayé ne reviennent pas en arrière et de plus en plus de monde va y adhérer car notre société a vraiment besoin de réapprendre à manger.

Dans les prochains articles, j’expliquerai comment j’applique le modèle paléo et quelles modifications j’y ai apporté.

Que pensez-vous de ce régime alimentaire ? Etes-vous prêts à essayer ?

Chris

 

Recommended Posts
Showing 7 comments
  • foufou
    Répondre

    Sympa cet article, en effet à la base on est pas fait pour manger des merdes.
    T’as l’air heureux là ou tu es.
    Et tu arrives à vivre que de ton blog?
    Tu fais envie.
    Chouette blog en tout cas. a+

  • Chris
    Répondre

    Salut Foufou,

    Merci. Oui je suis tout à fait heureux là où je suis. Depuis que j’ai repris mon corps et mon alimentation en main je me sens vraiment au top de la forme.

    Pour ce qui en est de l’indépendance financière j’essaie maintenant de la conquérir. Je n’en suis qu’au début avec mes blogs. J’ai pourtant la conviction qu’une détermination infaillible et beaucoup de travail devrait me permettre de tirer des revenus intéressants de mes blogs.

    J’ai en tête que les gens qui se donnent vraiment les moyens de réussir sont ceux qui réussissent. On peut faire une analogie avec le fait d’entretenir un corps sain et performant. C’est du travail et tout le monde n’a pas la conviction nécessaire, mais c’est tout à fait possible de le faire.

    Bonne journée.

    Chris
    Chris Articles récents…Nutella : de l’huile de palme et du sucre pour bien grossirMy Profile

  • Jeremy
    Répondre

    Bonsoir Chris,

    Je suis assez d’accord sur « l’idéologie » du régime paléo dont on entend de plus en plus parler. Cependant il est important de l’adapter et j’attends avec impatience les aménagements que tu y as fait.

    Je m’explique. ll faut garder en tête que des évolutions alimentaires ont permis à l’homme de vivre plus longtemps.
    Pour reprendre ton exemple de la viande crue mangée accroupie dans une grotte, si l’on s’en tient au fait que l’homme n’a pas été « programmé » pour manger de la viande cuite, la cuisson a toutefois permis à l’homme d’évoluer (réduction de la machoire, davantage d’énergie retirée de la cuisson : http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/20111108.OBS4080/du-role-de-la-cuisson-dans-l-evolution.html, etc.). L’homme s’adapte aussi à son environnement et ne fait pas que le subir.

    Alors bien sûr il y a des aliments toxiques qui ne permettent pas de garder une hygiène de vie saine mais il est important de ne pas tout rejeter en bloc sous prétexte que l’aliment en question n’existait pas il y a 2 millions d’année.

    De la même manière on pourrait considérer que les médicaments sont contre nature (ce que je ne suis pas loin de penser pour une grande partie d’entre-eux).

    Voila … simple réflexion personnelle ;)
    Jeremy Articles récents…Prêt immobilier : préparer son entretienMy Profile

  • Chris
    Répondre

    Salut Jeremy,

    Effectivement, je ne conseillerai jamais à qui que ce soit de manger de la viande crue. Ca peut comporter certains risques, surtout dans le cas du poulet ou de la dinde.
    Il ne me semble pourtant pas que le modèle paléo recommande de manger cru. Peut-être que les plus extrémistes d’entre eux le font.

    Oui l’homme évolue et s’adapte à son environnement, mais malheureusement bien plus lentement que notre environnement évolue… Pour illustrer ce phénomène il y un chiffre que je trouve inquiétant. Les hommes de nos jours ont un pourcentage de testostérone dans le sang bien inférieur à la génération de nos parents et grand-parents. Ceci semble être dû aux pesticides, hormones, résidus divers que nous trouvons dans notre alimentation, ainsi qu’à de nombreux autres facteurs (sédentarisation, manque d’activité, manque de vie en plein air, trop peu de sommeil…)
    Hors la testostérone est la principale hormone qui fait de l’homme un homme. Pilosité, capacité à développer de la masse musculaire, désir sexuel, production de sperme… bref sans cette hormone nous perdons notre capacité à nous reproduire. Inquiétant…

    Tu avances un point très intéressant avec les médicaments. Je les évite autant que possible. Je pense qu’il sont précieux dans des cas vraiment graves. Par contre jamais je ne prendrai une pastille car je n’arrive pas à dormir, que je me sens stressé ou que j’ai un petit mal de tête !

    Bonne journée

    Chris
    Chris Articles récents…L’homme moyen n’a rien d’un superhérosMy Profile

    • Jeremy
      Répondre

      Héhé oui je reprenais juste ton exemple de viande crue mangée au coin d’une grotte ;)

      Je partage ton sentiment sur l’environnement qui est néfaste et sur le fait qu’il évolue plus vite que l’homme. En revanche il peut amener à son tour l’homme à évoluer (bien trop lentement à l’échelle d’une vie) parfois dans une bonne direction.
      J’avais eu vent de cette étude sur l’évolution de la densité de spermatozoides dans le sperme dû sans doute à tout cet environnement pollué de pesticides et autres ondes (sans vouloir verser dans l’extrémisme écolo). Peut-être que dans quelques dizaines de milliers d’années les humains qui resteront seront insensibles à ces ondes et à ces polluants.
      D’accord avec toi sur les petits maux qui peuvent être supportés sans médication intrusive !
      Après je me méfie aussi des dites études tout aussi scientifiques qu’elles s’annoncent. Cf les produits laitiers qui un temps étaient absolument capitaux pour être en bonne santé. Cf la position des bébés pour dormir, une décennie c’est celle-ci, la suivante celle-la, puis on revient à la première etc. Et qui n’a pas entendu de conflit d’intérêt entre groupes pharma/agro-alimentaire et les pouvoirs publics …

      Mais en raisonnant par l’absurde on peut s’apercevoir que l’homme n’est peut-être pas fait pour vivre aussi vieux : besoin de lunettes à partir d’un certain âge, de dentier pour certains, etc ;)

      Donc oui, vivre et manger sainement c’est bien, mais qu’est-ce que le sain ? acheter bio ? la traçabilité et les scandales existent aussi dans cette filière ; cultiver son potager ? encore faut-il être sûr de la qualité de la terre et de l’eau, ce qui à notre époque est loin d’être gagné selon les coins. On est selon moi arrivés à un point où il faut choisir entre la peste et le choléra. Holala pas très optimiste tout ça ;)

      Je clos la disgression puisque je m’écarte du thème de l’article et attends de voir le résultat de ton aménagement du régime !
      Jeremy Articles récents…Prêt immobilier : préparer son entretienMy Profile

  • Chris
    Répondre

    Merci de soulever de si bonnes idées !

    Tu m’as donné l’envie d’écrire un article sur les médicaments. Je vais faire quelques recherches sur le sujet (;
    Chris Articles récents…Coment avoir des abdos en 1 semaineMy Profile

Leave a Comment

CommentLuv badge