Se moquer des gens gros !

gras du ventre

Les gens gros sont mal vus par les autres qui sont en forme.

Les gens gros font l’objet de moqueries.

Ils prennent deux places dans le bus et galèrent en avion.

Je vais être très franc avec vous. Cet article va être dur et même méchant. Méchant mais réaliste.

J’espère qu’il va agir pour certains d’entre vous comme une piqûre ou un coup de pieds aux fesses. Un détonateur !

Ici, je vais vous dévoiler ce que les gens pensent des obèses, des gros, des petits gros, des grassouillets, des ventripotents… bref de ceux qui se laissent aller.

Les gros mangent de la malbouffe

Les gros ne mangent pas des aliments sains et adaptés à l’être humain. D’ailleurs, on ne peut même pas dire qu’ils mangent. Non. Ils bouffent.

Chocolat. Hamburgers. Cookies. Pâtisseries. Croissants. Sucreries. Gras. Sucres. Tout y passe. Ce sont des vaches qui ruminent de la junk food.

Quand on voit un obèse dans la rue, on s’imagine son assiette. On se l’imagine le soir devant sa télé avec un plateau rempli de cochonneries. On se l’imagine un peu plus tard, devant son film du lundi soir avec un pot de glace à la main. On se l’imagine aller se coucher et prendre toute la place dans son lit.

On ose même pas imaginer ce qu’il va engloutir le lendemain au petit-déjeuner…

Des tartines au Nutella peut-être ? Mais des vraies de vraies alors ! Avec 2 centimètres de Nutella au-dessus du pain. Pas des tartines de petit mangeur rachitique.

Ou mieux encore : des céréales au chocolat avec un bon jus de fruit industriel ?

Je le vois déjà se jeter dessus comme un ours, la commissure des lèvres dégoulinante de bave.

Oui, c’est ça. Quand je vois un gros, je vois un ours qui se jette sur toute forme de bouffe !

Les gros ont un problème (psychique)

Quand on voit une personne grosse dans la rue, on se dit :

Quel est son problème ?

Est-ce que cette personne est en dépression et se réfugie dans la nourriture ?

Est-ce qu’elle a été éduquée dans une famille d’américains obèses et pauvres ?

Quel problème a-t-elle besoin de noyer dans la nourriture. Car oui, l’obésité ne vient pas d’elle même. Elle est la conséquence d’un état d’esprit. D’un mal plus profond.

Si vous êtes gros, vous donnez l’impression d’avoir des problèmes psychologiques, familiaux… bref des gros problèmes !

Les gros ne sont pas heureux !

Allez allez ! Essayez d’imaginer votre vie de rêve.

Le soleil, une belle maison, un partenaire au physique de rêve, de l’argent, plus de tracas, plus de chef, plus d’endettement et de chômage…

Et dans cette vie rêvée, vous. Vous êtes gros. Non, obèse même. Vous pesez plus de 100 kilos et transpirez comme un porc au bord de votre piscine. N’y a t-il pas quelque chose qui cloche ? Oui, on ne s’imagine pas un gros être heureux. Quelque chose chez lui doit dysfonctionner. Impossible autrement.

Essayez d’imaginer le physique des personnes suivantes :

  • Un personne qui a du succès dans la vie
  • Un personne heureuse
  • Une personne qui va bien
  • Une personne que vous enviez

Avez-vous imaginé une personne en surpoids ?

Les gros transpirent trop et puent

Qui ne s’est jamais retrouvé dans un bus bondé en plein été à côté d’un obèse ?

Un obèse avec un t-shirt gris parsemé d’auréoles.

Merde ! Comment un type pareil peut-il transpirer autant. C’est vrai il fait chaud mais quand même. Non, vraiment, c’est un fléau.

En plus il pue. A croire qu’il ne se lave jamais ! Ces gens devraient rester à jouer à l’ordinateur et à manger des chips plutôt que de sortir de chez eux.

Les gros ne sont pas séduisants

La femme de mes rêves ?

Elle pèse plus de 110 kilos. Elle est pleine de gras et de cellulite. Elle a des vergetures qui apparaissent ça et là et qui la rendent sexy.

La nuit, elle souffle comme un cheval à côté de moi. Les craquements du sommier me réveillent à chaque fois qu’elle va aux toilettes.

J’ai été vraiment fier de la présenter à mes amis et à ma familles et quand je marche dans la rue je suis heureux de me balader au bras de ces tonnes de chair bien grasse.

Et elle sait cuisiner ! Un véritable cordon bleu. Fondue, pâtes, pâtisseries, beurre, crème, sucre… elle maîtrise tous les ingrédients et sait en faire des plats savoureux. Une perle !

J’ai hâte qu’on aie des enfants ensemble. Histoire qu’elle donne une bonne éducation à nos petits. Je vois déjà mes gamins comme des petites bou-boules qu’il faut traîner dans les rayons du supermarché.

Blaaaague !

Franchement, qui s’imagine partager sa vie avec une personne grosse ?

Le rêve n’est-ce pas ? Alors si vous êtes célibataires et que vous désespérez de trouver quelqu’un, commencez par perdre ce foutu gras !

obèse assise

La femme de ma vie…

Les gros n’ont pas de condition physique

Y a-t-il beaucoup d’obèses à New York ? La réponse est oui.

Y a-t-il beaucoup d’obèses sur la ligne de départ du marathon de New York ? La réponse est non, mais il y en a quelques uns (des courageux).

Y a-t-il beaucoup d’obèses sur la ligne d’arrivée du marathon de New York ? La réponse est non. Absolument aucun.

Ce n’est pas un mythe. Plus on est gros, plus on a une condition physique déplorable. Alors ne comptez pas sur votre ami Carl le grassouillet pour aller faire de la randonné ou pour se mettre au surf avec vous.  Dommage.

Les gros sont rigolos

Yes ! Enfin un point positif.

Les gros sont drôles… malgré eux.

Homer Simpson est un de mes personnages de fiction préférés. Il me fait mourir de rire.

En général, on adore se moquer des gens comme lui. Il suffit de rentrer dans une cour de récréation pour s’en rendre compte. Il y a toujours un petit gros qui fait le bonheur de tout le monde car on peut faire des blagues trop drôles sur lui. Il est généralement seul dans son coin pendant que ses camarades jouent au foot ou à la marelle.

Et les jours de piscine, c’est vraiment à se tordre de le voir tout mal à l’aise avec son gras qui déborde de partout.

Les gamins sont tellement cruels dans toute leur innocence. Ils osent exprimer ce que tout le monde pense de manière crue et ouverte.

Les gros n’ont pas de volonté

Comment diable peut-on décider de rester gras alors qu’il est si facile d’être en forme ?

La volonté et les habitudes mon ami !

Quand on n’a pas la volonté de changer, de s’améliorer et de s’en sortir… on reste comme on est. Je sais de quoi je parle. Je n’ai pas toujours été satisfait de ma vie et de moi-même.

Pour moi, les gens qui sont gros et qui n’arrivent pas à maigrir n’ont pas de volonté.

Pareil pour les fumeurs qui veulent arrêter. Aucune volonté.

Des excuses par contre, ils en ont tout un paquet.

Justement, ça introduit le point suivant :

Les gros ont plein d’excuses bidon

« C’est génétique. Tout le monde souffre de surpoids dans ma famille. »

« Je mange bien mais je continue de prendre. »

« Je vais courir 3 fois par semaine mais rien n’y fait. »

« C’est trop dur de résister à la tentation. »

« L’année prochaine, je commence un régime. »

« Les régimes, de toute façon, ça marche pas. Je reprends toujours. » 

 » Rien ne marche pour moi. »

Toutes ces réflexions sont des réflexions de gros loser. C’est des réflexions de gens déjà vaincus dans leurs têtes.

Ils n’arriveront à rien.

Pour conclure (important)

Cet article a pour but de faire réagir, pas de se moquer. Les gros sont stigmatisés, à tort ou à raison, peu importe !

Que vous ayez 50, 30, ou 3 kilos en trop, le principe reste le même. Vous pouvez les perdre.

Y a-t-il des points que vous auriez ajoutés ou avec lesquels vous n’êtes pas d’accord ?

Personne ne mérite d’être gros et d’en souffrir et tout le monde peut changer.

Recent Posts
Showing 8 comments
  • Gaëtan
    Répondre

    Bonjour Chris,
    J’ajouterai que les personnes obèses font l’objet de discrimination à l’embauche. C’est scientifiquement prouvé par des études sociologiques. Après les menaces sur la santé, c’est une raison supplémentaire pour perdre du poids…
    A bientôt.
    Gaëtan
    Gaëtan Articles récents…5 bonnes raisons de boire du jus de carotteMy Profile

    • Chris
      Répondre

      Salut Gaëtan,

      Oui à l’embauche c’est pas un plus. Surtout pour les métiers qui demandent de bien présenter ou pour les travaux physiques.

      Bon je ne vais pas l’ajouter à la liste, je ne veux pas non plus remuer le couteau dans la plaie :)

  • Haydée
    Répondre

    Yahlaaa ! Il est hardcore ton article.
    Et c’est peu de le dire.

    Mais comme tu dis, il est très réaliste. Mais qui t’a appris à dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ?

    J’ai proposé à maintes reprises à ma voisine de venir courir avec moi. En 4 ans, elle m’a toujours trouvé une excuse, la principale étant ses problèmes de genoux – raisons que tu devrais rajouter dans ta liste d’excuses car c’est celles à laquelle j’ai droit à toutes les sauces.

    J’ai également proposé à un autre ami, bon, lui il est venu… 2 fois. Aussi parce que je suis insistance dans le genre, et il a couru presque 1/4 d’heure chaque fois. Il respirait tellement fort que j’ai eu peur qu’il me fasse une crise cardiaque !

    Bref, j’ai remarqué que le problème principal de ces personnes résidait dans leur ignorance totale sur la manière de s’alimenter. Il y avait donc tout un travail d’éducation à faire en amont avant de leur faire faire du sport. Malheureusement, il y a comme une barrière dans leur esprit qui les empêche de vouloir écouter ce choses importantes qu’on aimerait leur transmettre.

    De tous mes amis, un seul a perdu ses nombreux kilos sans jamais les reprendre. Il me parlait souvent des moqueries qu’il avait subit enfant. Chose qu’il avait très mal vécu. Qui dirait le contraire.
    Haydée Articles récents…Le rêve américain… C’est ça que tu veux ?My Profile

    • Chris
      Répondre

      Salut Haydée,

      Bon j’ai jamais promis que mon contenu serait grand publique !
      J’ai suffisamment de recul pour dire que quand j’étais grassouillet je remplissais certains des critères ci-dessus. Et c’est pour cette raison que j’ai décidé de changer.

      Je pense que c’est le propre de la nature humaine de reporter l’origine de ses problèmes sur des facteurs extérieurs.. qu’il ne peut pas influencer. C’est un mécanisme de protection qui marche assez bien mais qui enchaîne parfois à une réalité bien triste.

      Haha les problèmes de genoux, grand classique avec les problèmes de dos ! Pour certains ce n’est pas qu’une excuse. Dans ce cas c’est bien triste.

  • Jean Aroldi
    Répondre

    Très percuttant comme texte, d’après moi ça a le potrntiel de recevoir un excellentnbuzz.
    Jean Aroldi Articles récents…Le meilleur site pour réserver un soin beauté dans une institution de l’Île de France en ligne!My Profile

    • Chris
      Répondre

      Yow Jean ! Haha toujours le buzzzzzz

      Je suis pas un bourdon l’ami !

  • éphédra
    Répondre

    Ouah, je penses que ton article va vraiment aider les personnes obèses à se rendre compte de leur conditions et ce que les gens pensent d’eux. C’est bien connu ces gens là sont forcément stupides en plus d’être gros (ils ont donc besoin qu’on leur dise des évidences)… Ou alors c’est juste un pamphlet haineux et grossophobe à souhait sans aucune utilité si ce n’est la méchanceté gratuite.. J’aibien peur que mes facultés mentale réduites (ben oui je suis obèse donc forcément je suis idiote puisque visiblemen c’est un package)

    • Chris
      Répondre

      Salut Ephedra,

      Je comprends que ça blesse. C’est sûr que ce genre de vérités peu de monde est capable de les dire.

      Mon but n’est pas de faire du mal à qui que soit gratuitement. Mais mon but n’est pas non plus de caresser tout le monde dans le sens du poil.
      J’ai envie d’aider les gens à réagir et se reprendre en main.

      Certaines personnes ont besoin d’un bon coup de pied au cul parfois. Un bon électrochoc !

      Car que le choses soient claires : être obèse n’est pas normal – c’est bien le résultat d’un problème – dans la plupart des cas d’ordre psychologique.

      Sauf pour une minorité de personnes (très très faible minorité) l’obésité n’est pas une fatalité. Tout le monde peut changer.

      J’apporte un message d’espoir en donnant l’énergie et le coup de pied au cul à tout le monde pour réagir et en leur expliquant que leur destin repose entre leurs mains. Je sais ce que c’est j’étais aussi gras.

      Alors à toi de savoir si tu préfères penser que l’obésité est génétique et que tu es une pauvre personne qui n’a pas de chance dans la vie… ou si tu préfères penser que tu as du pouvoir sur les choses et que le changement est possible.

      Amitiés

      –Chris

Leave a Comment

CommentLuv badge