Etre végétarien, c’est nul !

Attention, article polémique.

Si vous êtes végétarien, préparez-vous à en prendre pour votre grade. Sinon, lisez pour comprendre pourquoi nous avons besoin de viande.

En tout premier, je m’attaque au principal argument de mes amis végétariens qui me disent :

Je ne veux pas tuer des animaux vivants pour manger. Ce n’est pas éthique.

L’éthique du végétarien !

Ah la belle histoire ! Il se fichent vraiment de nous ces végétariens… à croire que de ne manger que des légumes les a rendus bêtes.

En tout cas, ils n’ont pas dû retenir beaucoup de choses de leurs cours de biologie. Les pauvres.

Ils ne veulent pas manger d’êtres vivants car ce n’est pas éthique.

En quoi une vache de 500 kilos qui passe son temps à brouter dans un champs est un être plus vivant qu’une magnifique salade qui grandit dans un champs. D’un point de vue cellulaire, il n’y a aucune différence. Ce sont des êtres vivants crées par mère nature, composés de cellules vivantes.

Dans le règne animal il est tout à fait normal de tuer pour manger.

Regardez le lion ou le tigre. Il tuent violemment leurs proies pour les manger… c’est un peu cruel mais c’est ainsi que la nature les a crées. Mieux vaudrait l’accepter et accepter la réalité dans laquelle nous vivons.

Ce qui n’est pas normal c’est de s’entretuer, de faire des guerres pour des idéologies absurdes, de violer, d’atteindre à la liberté des autres hommes.

Nous ne sommes pas cannibales mais nous mangeons d’autres animaux.

Cette histoire d’éthique, c’est un peu s’inventer des excuses.

On devrait respecter une vache et mépriser une salade ? Les deux sont morts une fois dans votre estomac.

Le principe reste le même. On tue un élément crée par la nature pour le manger.

En raisonnant comme eux, on pourrait donner le feu vert pour raser toute la forêt amazonienne puisque de toute façon elle n’est pas vivante.

Bon l’argument éthique n’en est pas vraiment un.

Mais c’est le propre de l’être humain que de se trouver des justifications.

Maintenant, voyons pourquoi être végétarien c’est nul.

Vous n’aurez jamais de muscles !

A moins que vous ne mangiez 20 oeufs par jour ou que vous ne preniez des protéines en poudre (qui viennent des animaux), vous ne serez jamais végétarien ET musclé.

Pas de protéines de qualité, pas de muscle. C’est simple.

Manger différentes sortes de lentilles, haricots et céréales pour tenter d’avoir les mêmes apports en protéines que quelqu’un qui mange de la viande, c’est ridicule. Vous n’y arriverez pas.

Dans l’évolution de l’homme, l’agrandissement de son cerveau a été mis en relation avec le fait qu’il ait commencé à manger de la viande cuite. L’apport en protéines de la viande cuite nous aurait aidé à avoir le cerveau sur-développé du règne animal que nous avons aujourd’hui.

Les végétariens manquent de bonnes protéines provenant des animaux.

Le plus drôle, c’est que j’ai dernièrement lu un article incitant à devenir végétarien qui donnait des exemples de grands athlètes qui étaient végétariens. Parmi eux il y avait :

  • Carl Lewis, Alain Mimoun, Ivan Lendl…

Je n’en connaissais aucun. A part dans la communauté végétarienne, ils ne doivent pas être très connus.

De citer trois athlètes qui ne mangent que des légumes et dire, voyez ils sont bons grâce à leur régime alimentaire, c’est du mensonge.

Je suis sûr qu’on peut trouver des athlètes qui ne mangent pas de gluten (Djokovic).

Des athlètes qui ne mangent pas de glucides.

Des athlètes qui se dopent.

Et surtout, des athlètes qui mangent de la viande. La grande majorité.

Faire d’un cas exceptionnel une généralité n’est pas un argument tangible. Attention lorsque vous lisez ce genre d’arguments, si on ne garde pas un esprit critique il est facile de se faire manipuler…

Vous êtes contre nature !

L’être humain est omnivore. Il mange de tout.

Des racines, de la salade, du poisson, des oeufs, de la viande, des fruits, des baies et des noix…

Tous ces ingrédients nous assurent d’être en bonne santé.

Supprimez-en quelques uns et votre santé le paiera. Eh oui, des millions d’années d’évolution nous ont préparé à suivre ce régime alimentaire.

Avez-vous déjà vu un lion manger une salade mozarella pour le déjeuner ? Non.

Avez-vous déjà vu une hirondelle manger un steak de boeuf ? Non.

Chacun mange ce pour quoi il a été programmé.

L’homme n’a pas été programmé pour ne manger que des légumes et des fruits.

Le végétarisme est contre nature. N’essayez pas de lutter contre la nature, vous perdrez toujours.

Ca ne rassasie pas !

Vous avez déjà essayé de ne manger que des légumes et des produits pauvres en protéines ?

Moi oui. Et ça ne me nourrit pas. Je mesure 1m86 pour 86 kilos de muscles. De la salade ne suffit pas à me nourrir. J’ai besoin de viande, mon corps en a besoin. Je ne suis pas un de ces hommes asexués du 21ème siècle qui mange des légumes et porte des sacs à main en bandoulière.

Attention, je ne juge personne.

Je dis simplement que si vous voulez avoir un corps qui fonctionne correctement, un système hormonal qui soit optimal, alors vous avez besoin d’apporter à votre organisme une alimentation qui lui soit adaptée et optimale.

Les protéines, ainsi que les lipides, sont reconnus pour créer un fort sentiment de satiété.

Les fruits et les légumes sont majoritairement constitués d’eau, de glucides et de sucre. Rien qui ne nourrisse sérieusement. Pourtant, les légumes et les fruits sont indispensables à notre corps. Mais seuls il ne peuvent pas tout faire.

Vous ne demandez pas à un pompier d’éteindre un incendie avec un éventail en main. Il a besoin d’un lance à eau puissante.

Les légumes ça serait l’eau et les protéines la lance à incendie. L’un va avec l’autre.

Je pourrais manger trois kilos de légumes et toujours avoir faim !

Je pourrais manger trois kilos de légumes et toujours avoir faim !

Il y a un autre argument qui revient souvent chez le végétarien.

La viande c’est malsain

On reproche à la viande industrielle d’être pleine de cochonneries. C’est vrai.

Cette viande contient des antibiotiques et des hormones de croissance qui ont été données aux animaux pour qu’il grandissent. Ces substances se retrouvent peut-être dans nos assiettes et dans nos organismes. Je suis le premier à dire que c’est alarmant.

C’est pourquoi il faudrait consommer de la viande bio issue d’élevage en pâturage. Mais bon, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Dans tout ça, qu’en est-il des légumes ?

Il sont autant malsains que la viande.

Les légumes industriels sont remplis de pesticides, d’herbicides, d’engrais et de divers traitements sanitaires pour qu’il résistent aux maladies et qu’ils grandissent plus vite.

Tous ces produits finissant en -ide se retrouvent également dans nos assiettes. Match nul. On retrouve dans les légumes autant de substances malsaines que dans la viande. Ca ne justifie pas de devenir végétarien.

Autre argument assez sympa que j’ai vu en faveur du régime végétarien :

# L’homme n’est pas fait pour manger de la viande

Quoi !?

Du calme, ne vous énervez pas.

Tout d’abord, voyons comment est-ce qu’ils justifient de tels propos. D’après eux nous ne devons pas manger de viande car :

  1. Notre dentition n’est pas celle d’un carnivore. Nous n’avons pas de dents pointues adaptées pour déchirer la viande. Nous avons des dents plates de ruminant qui mâchent les feuilles.
  2. Nous n’avons pas de griffes pour lacérer notre proie.
  3. Notre intestin est très long pour permettre la digestion des herbes, feuilles, trucs verts…
  4. Nous n’avons pas assez d’acide gastrique pour digérer les os d’animaux.

Voilà ce qui nous est reproché. Détruisons ces belles idées ensemble.

Pourquoi n’avons-nous pas de griffes et des dents pointues pour perforer la peau de n’importe lequel des animaux ?

Nous avons mieux.

Beaucoup mieux.

Nous avons le meilleur cerveau du règne animal.

Un cerveau qui nous a permis de construire des arcs, des lances, des pièges, des cannes à pêche… nous avons une intelligence supérieure qui rend la fore brute futile.

Personnellement, je n’échangerais pas mon cerveau contre des dents pointues et des griffes. Il est bien plus puissant.

Bref. Il semble que les végétariens aient oublié ce petit détail. Pas grave.

Point 3 : c’est vrai ! Nous avons un intestin long qui nous permet de bien digérer les végétaux. C’est pourquoi il est indispensable d’en manger. Les végétaux et les fibres aident la digestion en général, notamment celle de la viande. Notre corps repose sur une harmonie géniale !

Notre corps est une machine formidable.

Point 4 : Digérer des os ? Pourquoi mangerions-nous des os ? Ils ne contiennent rien d’essentiel à mon avis, nous n’avons pas besoin de manger d’os.

Les végétariens s’empiffrent de glucides et de sucre

C’est la pire des choses à faire. Les glucides c’est du poison. Le sucre c’est la mort !

Pour compenser leur manque de protéines, les végétariens consomment de grandes quantités de glucides. Il ont un niveau d’insuline élevé en permanence, ce qui ralentit leur métabolisme et favorise le stockage des graisses.

C’est le meilleur moyen d’avoir un corps amorphe et grassouillet.

En plus de ne pas gagner de masse musculaire, ils favorisent le stockage des graisses. Bravo ! Je vois déjà leurs corps d’athlètes reluire au soleil en été.

Pour conclure

Je ne suis pas végétarien et je me sens au sommet de la forme.

Bien sûr qu’eux diront pareil, qu’ils sont au sommet de la forme.Tout ce que je sais, c’est que je ne ressens pas le besoin de ne manger que des légumes. Pour moi, le véritable ennemi c’est les glucides, le sucre et les aliments industriels.

Chacun croit ce qu’il veut. Nous sommes dans une société où on entend tout et son contraire.

Moi, j’ai ce qui marche pour moi. Ce qui me permet d’être au sommet de la forme, d’être musclé et d’avoir de l’énergie toute la journée.

Voilà, si vous êtes d’accord ou pas, faites-le moi savoir !

Et si vous avez envie d’avoir un corps plein d’énergie et musclé, entrez votre e-mail ci-dessous et recevez mes conseils en or pour garder la forme !

Chris


Reçois les 12 conseils qui m’ont permis de perdre 20 kilos !

moi_def_perdreduventre

Recommended Posts
Showing 18 comments
  • Roman
    Répondre

    Salut Chris,

    Article très intéressant et bien écrit, c’est important de lancer ce genre de débat.

    J’ai moi même testé pendant 1 mois d’être végétarien puis frugivore et finalement j’en suis revenu à une alimentation assez proche de celle que tu recommandes (car j’avais gagné du poids, j’avais toujours faim et je ne me sentais pas super).

    Pour l’éthique, je pense que c’est un petit peu plus compliqué. Même si la mort fait partie intégrante de la nature, c’est généralement les plus faibles qui se font bouffer dans le règne animal. Nous, on les élève et on les zigouille tous, ils ont pas vraiment d’échappatoire et je trouve que leur souffrance beaucoup plus réel que celle des plantes.

    Je pense que la viande est vraiment une catégorie d’aliment, encore plus que les autres, où il faut vraiment choisir de la qualité : oublier les poulets aux hormones qui ne voient pas le jour.

    • Chris
      Répondre

      Salut Roman,

      Merci de ton commentaire.
      Les précisions que tu apportes sont très justes.

      J’aime bien lancer des petites piques de temps à autre.
      Effectivement, d’un point de vue éthique tuer un animal vivant, qui respire et qui bouge, est plus dur que de déraciner une salade.
      Pour moi, le problème n’est pas tant de manger des animaux mais c’est plutôt les conditions dans lesquelles ils sont élevés. Pour enrayer l’exploitation et la maltraitance d’animaux je pense qu’il vaut mieux choisir sa viande plutôt que de ne plus en consommer.
      Tu l’as dit, les poulets qui sont engraissés dans des batteries et poussés aux hormones sont d’une part malsains pour nous mais également traités de manière indigne pour un être vivant !
      Il faut que ça cesse.
      Je ne vais pas pour autant mettre en jeu mon propre équilibre et ne plus manger de viande :)

  • Dan
    Répondre

    Bonjour Chris,
    waow…quelle énergie à faire valoir ta position à propos de la viande!!
    En tant que carnivore « assumé » (et je ne compte pas changer), je ne peux que cautionner une grande partie de ce que tu dis et ton analyse quand à la réelle condition physique et le physique de certains végétarien est exact.
    Cela dit, d’autres maîtrisent mieux cette façon de manger et en retirent tout de même de solides résultats.
    Il est certain que l’argument de la douleur de l’animal et de son (soi disant) non respect peut se défendre. Encore faut-il qu’il soit défendu pas des personnes qui ne sont pas en contradiction avec eux mêmes. Mais là, ce serait un débat sans fin.
    Tu as au moins le courage de tes opinions et c’est tout à ton honneur.
    Salutations
    Dan
    PS:Juste pour infos, les 3 champions que tu cites sont vraiment de très grands champions…mais juste d’une autre époque (année ’50/’60 pour 1 et les années ’80 pour les 2 autres)…
    Dan Articles récents…Ah si j’avais eu des Kettlebell…My Profile

    • Chris
      Répondre

      Salut Dan,

      Merci de ton intervention.
      Ok pour les athlètes que je cite… je n’ai probablement pas effectué de recherche suffisante. Mais je n’avais jamais entendu ces noms, probablement car je suis bien trop jeune !

      A+

      Chris

  • alex
    Répondre

    Salut Chris
    Merci pour ton article, top.
    J’adhère
    surtout le point céréale très chers aux végétariens et qui les discrédite car source de pathologies en tous genres…
    Pour surligner quelques faits importants:
    les vaches sont herbivores, mais quand on leur donne de la farine animale, elles la mange mais deviennent malade.. (vache folle)
    Les chevaux sont herbivores, cependant, ce sont les animaux qui ont des muscles superbes et très bien dessinés…. (comme tous les autres herbivores..)
    L’homme se dit carnivore cependant il à plus la dentition d’un singe que d’un chat, d’un chien ou d’un lion…..
    Je ne suis pas pour les extrèmes, on peut manger de tout sans excès.
    Mais avec connaissances de ce pour quoi on est fait….. et pas pour ce qu’on veut nous vendre…. (long débat)….
    alex Articles récents…Le corps : don de la natureMy Profile

    • Chris
      Répondre

      Salut Alex,

      Merci de ton commentaire. Je ne peux que valider tes exemples de la vache et du cheval !

      Je crois que ta dernière phrase ouvre un débat passionnant… ce pour quoi on est fait est pas ce qu’on veut nous vendre.
      On a là une belle idée de débat sur notre système capitaliste basé sur la croissance continue. Bref… laissons ce genre de réflexions à un autre jour !

      Salutations

      Chris

  • Ivan Dublédinde
    Répondre

    Salut Chris, comment avance les statistiques de ton blog depuis son commencement? Tu t’en tires?
    Ivan Dublédinde Articles récents…Le féminisme et l’art de se victimiser!My Profile

    • Chris
      Répondre

      Salut Ivan,

      Plus qui suivres des stats, je préfère apporter du contenu utile aux gens :)

      Je t’ai répondu en MP pour le reste !

      Bonne journée.

      Chris

  • Lala
    Répondre

    Carl Lewis…. Quand même, tu exagères… ;)
    C’est vrai qu’en ce moment le vegan est très à la mode. Tout comme toi, je pense que cela n’est pas approprié à notre alimentation à moins de savoir bien mixer les légumes afin de reproduire des proteines végétales. Même si celles ci ne sont pas aussi bonne que les animales si on connait bien la diététique, je pense que cela peut le faire.

    • Chris
      Répondre

      Salut Lala,

      Bon, je viens définitivement de faire des recherche sur un certain Carl Lewis… et je m’aperçois qu’il est né la même année que ma mère :) Pour dire que ce n’est pas tout à fait de ma génération. J’adore le sprint et je suis régulièrement les performances d’athlètes comme Usain Bolt, Asafa Powell (dopé), Tyson Gay ou Christophe Lemaître.

      Effectivement, en combinant les protéines végétales de manière efficiente il est possible d’avoir presque le même rendu qu’en mangeant des protéines animales… je dis presque car je ne suis pas convaincu qu’on puisse les égaler. Notamment au niveau de leur vitesse d’assimilation par l’organisme.

      Bonne journée.

      Chris

      • Feny de Mod'Sapiens
        Répondre

        Quand tu vois la quantité de légume qu’il faut ingérer pour obtenir le même ration de protéine que dans une viande c’est tout de même hallucinant. En plus comme tu le dis on leur conseil de manger beaucoup de glucide et de légumineuse ce qui augmente l’acidité dans le corps.

        En même temps les médias nous aident pas non plus à dire « manger trop de viande est dangereux pour le système cardiovasculaire » oui forcément si vous mettez des conneries dedans normal que c’est dangereux.

        Bonne journée Chris
        Feny de Mod’Sapiens Articles récents…Cookie TimeMy Profile

  • Feny de Mod'Sapiens
    Répondre

    Salut Chris,

    J’aime beaucoup le sujet de ton article, et j’en profiterais pour dire qu’effectivement nous sommes fait pour manger de la viande, d’après les anthropologues nos ancêtres étaient plus proche du carnivore que du végétarien.

    Concernant la qualité c’est vrai qu’il est difficile de trouver de la bonne viande pour pas chère mais il faut savoir chercher personnellement je prends de la viande bio élevé localement, ah au fait je prends également de la viande bison il a un taux de protéine hallucinant de 120 pour 100gr tu en mange du bison ?

    Et si je peux rajouter encore quelque chose il a récemment été prouvé qu’être végétarien entraine des carences en vitamine B12 qui se trouve dans les viandes ( poisson également ).

    Sinon j’aime beaucoup le fait que tu dises que les plantes sont des être vivants pourquoi ne pas les traiter comme tel c’est vrai que les gens ont tendance à l’oublier.

    Cordialement Feny.
    Feny de Mod’Sapiens Articles récents…Cookie TimeMy Profile

    • Chris
      Répondre

      Salut Feny,

      Non je n’ai jamais mangé de bison. Je devrais essayer si j’en trouve !

      Effectivement, manger de la viande c’est bon et c’est ce pour quoi nous avons été programmés. Sauf que nos ancêtres des cavernes n’avaient accès qu’à des viandes maigres et naturelles et surement pas à de la volaille poussées aux hormones, antibiotiques et autre saloperies !

      Même combat pour les légumes qui sont aspergés de pesticides, herbicides et d’engrais…

      Pas facile de manger de manière optimale, mais on peut au moins réduire les risques.

      Merci de ton commentaire constructif.

      Chris

      • Choper
        Répondre

        Salut Chris,
        D’abord je me moque que ce billet soit publié, je veux juste que tu le lise en entier. Je ne veux pas t’injurier, juste mettre quelques choses au point. Au moins j’aurai essayé d’ouvrir un dialogue.
        Les animaux carnivores dont tu parles sont carnivores justement et ne peuvent pas survivre sans certaines substances se trouvant dans la chair animale. Nous ne sommes pas carnivores mais omnivores ce qui ne signifie pas contrairement à ce que tu dis « programmés » pour manger de la chair animale, mais juste que nous sommes en mesure de le faire. Si nous n’en mangeons pas nous nous portons très bien et même beaucoup mieux qu’avec un régime carné. La possibilité de manger de la viande nous est offerte et nous permet effectivement de survivre si nous n’avons aucune autre alternative. Comme les hommes des cavernes qui tuaient eux même leurs proies. Est ce ton cas ? Est ce que tu as le cran d’aller tuer ton boeuf ? ton agneau ? ton veau ? ton cochon de lait ?
        Nous sommes « programmés » pour une alimentation végétale excatement comme les grands singes. Un gorille manque de muscles ? Essaye donc de comparer les tiens aux leurs. Ton argumentation n’a donc pas de fondements de ce coté là.
        De grands sportifs ont également compris les bienfaits du végétarisme. Renseigne toi un peu avant de parler de Carl Lewis, Alain Mimoun, Ivan Lendl comme d’illustres inconnus. Tu te ridiculise….
        La chair animale est bourrée de toxines (comme la notre) qui provient de la façon dont on les élève, des cochonneries qu’on leur donne tu le dis toi même. Tous les animaux prennent des médocs, il faut bien les soigner, comme nous. Alors toi aussi, tu les bouffe, au final. Tu avale leur stress, leur angoisse épouvantable, leur terreur avant leur exécution. Tout ça génère des toxines, ben oui.
        Je suppose que c’est inutile de te parler de souffrance animale… Là je vais être un peu désagréable. Tu dois être du genre « ami des animaux » qui caresse son chien en dégustant sa cotelette d’agneau. Et qui va amener ses enfants admirer les petits agneaux au salon de l’agriculture, en ne leur disant surtout pas qu’ils ont mangé d’autres agneaux 2 heures plus tôt !! Les rues sont pleines d’amis des animaux qui en font des orgies pourtant. C’est une schizophrénie absolue. Mais si on leur parle de manger du chien, non, ça ne passe pas .
        Et je finirai sur le problème écologique d’une dimension terrifiante que tout ça est en train de nous poser. Personellement je ne suis plus concernée vu mon âge. Mais ça m’effraie de voir que des gens de ton âge n’ouvrent pas les yeux devant la catastrophe qui s’annone. Tu as 22 ans, dis tu. Crois tu que tous les habitants de cette planète soient en mesure de manger de la viande comme toi ? Bien sûr que non. Et pourtant pourquoi n’en auraient ils pas le droit eux aussi, si c’est aussi vital que tu le dit. Allons y des cotellettes deux fois par jours à 7 milliards d’êtres humains. Je pense que tu ne te rends pas compte de ce que ça représente. Pourquoi mets on 1000 vaches, bientôt 2000, puis 10000, 50000 aux états unis dans des élevages industriels ? Pour faire du fric certes. Mais aussi parce que l’on ne peut pas faire autrement pour satisfaire la demande des gens
        On détruit la forêt primaire partout dans le monde toute la journée, tous les jours pour installer ces fermes géantes, et les cultures qui vont avec pour nourrir ces animaux. Tourteau de soja, maïs, il faut bien les nourrir eux aussi. Et les milliards de m3 d’eau pour faire pousser ces cultures et abreuver ces animaux ? même en cas de sécheresse, il fut bien les trouver qq part, et on les trouve. Quite à faire crever les gens. Parce que ce qu’on ne t’a jamais dit c’est que pour que tu puisses manger ton steack, ta cuisse de poulet, ta cotellette de porc ou d’agneau, il faut que des gens assoiffés de fric et de pouvoir aient été bousiller la vie de gens qui crèvent déjà de misère pour leur voler leurs terres, leur eau, tout, pour pouvoir faire « pousser » de plus en plus de viande.
        Et malheureusement, il est inutile de dire qu’on a acheté sa viande à l’éleveur du coin. OK, c’est bien, mais il n’y aura jamais assez d’éleveurs du coin pour satisfaire 60 millions de français.
        Voilà, il faut changer de comportement.
        Il faut arrêter de croire le discours officiel qui est basé sur des lobbies de la viande, du lait, etc. C’est faux.
        Je ne te blâme pas, si personne ne t’as jamais dit tout ça, tu ne peux pas non plus le deviner. Surtout si tu ne connais pas carl lewis, c’est que tu vis vraiment dans une bulle…Mais là tu commences quand même à avoir des billes. Ca devrait te faire réfléchir une fois la colère d’avoir été contrarié passée.

        Bon courage

        • Chris
          Répondre

          Salut Choper,

          Merci. Ton texte est très bien écrit, structuré, et je te remercie de garder des propos censés et constructifs.
          On a tous les deux des avis divergents et très polarisants. C’est un débat dans lequel aucun des deux ne va sortir gagnant. Jamais tu ne changeras d’avis et il en va de même pour moi.
          C’est pourquoi j’ai du respect pour les végétariens : ils font des choix et ont une conscience.
          Dis-toi bien que moi aussi j’ai une conscience mais je ne milite pas pour les mêmes choses que toi. On vit dans un monde où 1.9 milliards des gens sont en surpoids (chiffres OMS), principalement dans les pays occidentaux. Quelque chose ne marche pas…. et ce n’est pas de la faute de viande.
          Je milite pour qu’on arrête la nourriture industrielle, qu’on arrête de vendre du sucre qui n’est rien d’autre qu’une merde qui détruit la santé et qui rend accro. Je milite pour qu’on arrête de nous dire qu’il faut boire du lait pour avoir du calcium et de bons os quand plus de la moitié de la population mondiale n’en consomme pas et se porte très bien.

          Bon je vais essayer de reprendre un peu tes points :

          - L’homme est incapable de synthétiser la vitamine B12 alors que le mouton qui est un herbivore en est capable. La vitamine B12 se trouve dans la viande.
          - L’homme ne produit que très peu de taurine. Idem.
          - Les singes n’étaient pas à 100% herbivores. Des scientifiques ont démontré qu’il consomment 60 grammes de protéines animales par jour sous forme de termites et de petits mammifères. Les grands singes sont donc omnivores contrairement à un idée reçue. Et ça je ne l’invente pas. Si tu ne me crois pas lis les ouvrages de Julien Venesson (Nutrition Paléo et autres).
          - Oui la production de viande est associée à la souffrance et ça c’est déplorable. Mais va regarder les plantations de fruits du sud de l’Espagne ou de Californie et viens me dire que les Marocains ou les Mexicains qui y travaillent pour 2 euros de l’heure sont bien traités. Existe-t-il une certification de légumes qui prouve que les travailleurs ont été bien traités ?
          - Les viandes sont pleines d’antibiotiques… quand les légumes sont pleins de pesticides, d’herbicides. Intéresse-toi un peu à ce que fait Monsanto et à son monopole agro-alimentaire (monopole des semences et OGM). Je vais te décevoir un peu mais je ne suis peut-être pas le petit jeune écervelé de 22 ans que tu penses avoir en face de toi. J’ai aussi étudié la chose en profondeur.
          - Pour revenir au fait que nous sommes 7 milliards (et plus) sur terre. Il faut regarder plus loin que le bout de son nez. On a pas les moyens de produire de la viande pour 7 milliards d’individus, mais est-ce que c’est pas trop de manière générale ? Est-ce que notre magnifique planète est-elle faite pour accepter autant de monde ? La réponse est non. Mais tu veux faire quoi !? Lâcher une bombe atomique en Inde ?
          - Personnellement je n’aurais pas de problème à manger un chat ou un chien. Je ne suis pas hypocrite. Il faut accepter que ça fait partie de la vie. Le plus fort mange le plus faible et c’est comme ça depuis la nuit des temps. Ce n’est ni positif, ni négatif. C’est la manière dont le monde fonctionne.
          Quand tu coupes une salade tu tues également un organisme vivant d’un point de vue biologique.
          - Je ne ferme pas les yeux sur la réalité du monde. Mais la viande n’est pas la cause de tous les maux sur terre. Je ne peux pas me battre contre tout. La spéculation boursière, les prêts subprimes à des gens qui sont incapables de rembourser, le réchauffement climatique, les droits des homosexuels, les handicapés, les OGM dans tes légumes, le diabète, le cholestérol, la baisse du taux de testostérone chez l’homme. Bref tout semble partir de travers !
          Mais je suis quelqu’un de positif.

          Bon je ne vais pas m’éterniser. Je ne connaissais pas Carl Lewis. Un cas isolé. 98% des autres grands sportifs ont un régime omnivore. D’ailleurs j’aimerais bien savoir quel était le régime alimentaire de Carl Lewis. Tu n’es pas sans savoir que tu as besoin d’un apport en acides aminés complet pour être un bon sportif et développer de la masse musculaire. Et finalement, quel et l’intérêt d’être végétarien si tu t’injectes des stéroïdes (je n’accuse personne mais c’est malheureusement une réalité dans le sprint).

          Je crois qu’on ne verra jamais Marine le Pen se mettre d’accord avec Jean-Luc Mélenchon… pas plus qu’un végétarien avec moi. Nos convictions sont trop différentes.

          Bon courage à toi aussi

  • Margaux
    Répondre

    Bonjour à tous,

    Je ne me lancerais pas dans un débat sans fin. Je n’ai pas le temps aujourd’hui.Je suis tombé sur cette article. Je ne suis pas ce que l’on peut appeler une Végétarienne. Pourtant je m’emploie à manger mieux. Je fais actuellement un régime qui se dit « protéiné ». J’ai perdu 22 kilos. J’ai pris conscience il y a peu du discours des végétariens. j’applique donc cette méthode depuis environ 2 semaines. Et dans ton discours je vois malheureusement beaucoup d’incohérence. De très grosses fautes de compréhension biologique et anatomiques. Tu as tors dans le paragraphe « sans viande pas de muscle ». Mon pourcentage musculaire augmente de la MEME manière depuis que je ne mange plus de produits animaux et sous produits animaux. Il faut se renseigner avant de faire passer le végétarisme pour une alimentation dangereuse pour la santé. A priori tu n’y connais, malheureusement, pas grand chose. Il faut, pour ne plus consommer de viande, étudier ce mode d’alimentation et se renseigner sur les « indispensables » pour rester en bonne santé. Être devenu coach sportif ne fait pas de toi un connaisseur des principes alimentaire. Je pense plutôt que TON changement de vie t’as été bénéfique à TOI. Ce n’est pas forcément le cas de tous le monde.
    Je pourrais démonter ton argumentation quasiment point par point si j’avais plus de temps. Malheureusement ce n’est pas le cas. mais méfies toi des idées préconçues que nous prodigues la société de consommation sur l’alimentation type. L’homme (à son commencement n’était pas omnivore). Certes nous parlons par la suite de milliers d’années d’évolution. Mais tout ne peut pas se résumer dans l’équation suivant :
    viande = protéine = obligatoire = bonne santé.
    Je ne te ferais pas changé d’avis et ce n’est pas mon but. Je me permet juste d’exprimer un point de vue.

    Cordialement.
    Margaux Articles récents…Repas Minceur – Manger comme un loup My Profile

  • Camille
    Répondre

    J’hésite entre rire ou pleurer devant autant d’arguments ridicules visés à décrédibiliser les végétariens…

    Premier point : l’éthique. Comment peut-on SÉRIEUSEMENT comparer un animal et une salade ? Alors quoi maintenant on devrait les embrasser peut-être ? Puisque selon vous ils sont au même niveau que les animaux.
    La plupart des omnivores ont du mal à considérer les animaux comme un ensemble. Comment peut-on considérer certains animaux comme des animaux de compagnies, tout beaux, tous mignons, et manger les autres parce que c’est normal et qu’ils sont « là pour ça » comme je l’ai souvent entendu ? Les cochons, les bœufs, les veaux méritent donc le traitement qu’on leur inflige ? C’est naturel de les égorger et les laisser baigner et s’étouffer dans leur sang, juste pour le plaisir gustatif ?

    Ensuite, apprenez à vous renseigner concernant les protéines et les muscles. Un végétarien ne mange pas QUE des légumes. Les omnivores n’ont pas le monopole des protéines, vous n’êtes pas les seuls à en ingérer en quantités suffisantes. Nous ne nous empiffrons pas non plus de sucre puisque la base est d’apprendre à s’alimenter correctement. Comparez donc les repas d’une journée en tant que végétarien et en tant qu’omnivore, vous verrez lequel est le plus sain des deux… (Je sais qu’il y a tout de même des exceptions, mais je parle en général.) Être végétarien implique souvent de faire plus attention à ce que l’on mange, cela passe par l’alimentation bio ou éviter la nourriture industrielle.
    On peut également être rassasié avec des repas végétariens, il faut juste y mettre de la bonne volonté et ne pas penser à ce régime alimentaire comme manger des légumes et des pousses de soja. On mange aussi des hamburgers, surprise ! La différence avec les hamburgers omnivores ? Le fait de ne pas avoir de sang sur les mains.

    Nous sommes contre nature, sérieusement ? Faudrait peut-être penser à mesurer ses propos. Être différent des autres est maintenant contre nature… Dire qu’on se bat pour l’égalité.

    Pour finir les végétariens n’ont pas plus de carences que les omnivores, mais cet argument revient souvent puisque forcément il fait peur.

    Je suis végétarienne, comme vous l’aurez deviné, mais sachez que des omnivores ne sont pas non plus d’accord avec vos propos.
    Je vous conseillerais le visionnage d’Earthlings ou d’autres documentaires sur les abattoirs et les conditions de vie et de mort des animaux. Osez ensuite nous parler d’éthique et de contre nature…

    Être végétarien ne consiste pas uniquement à supprimer la viande de son assiette.

    • Chris
      Répondre

      Salut Camille,

      Vois cette article comme une petite provocation.

      Je l’ai écrit il y a quelqies temps de ça déjà et j’ai bien revu mon jugement sur le végétarisme.

      Je maintiens toujours que ce n’est pas un régime alimentaire optimal (surtout pas pour un homme) mais je comprends tout à fait qu’il puisse convenir à certaines personnes.

      Finalement l’idéal est que tout un chacun trouve un modèle qui lui convient tout en évitant la nourriture industrielle et le sucre.

      Amitiés

      –Chris

Leave a Comment

CommentLuv badge